Consultez nos archives

Premiers pas

Public cible – Utilisateurs *nix débutants

Ceci est le premier d’une série d’articles sur comment se rendre à l’aise avec l’interface en lignes de commandes. Bien que la plupart des systèmes d’exploitation modernes aient une interface utilisateur graphique (GUI pour les intimes), l’interface en lignes de commandes reste un outil incroyablement puissant pour ceux qui savent comment s’en servir. Cet article d’introduction se concentrera sur les bases du CLI (command line interface).

Préliminaires

Quelques petites choses utiles à savoir à propos de la ligne de commande, et *nix en général.

La notation programme(section) est utilisée pour indiquer une section et une page du manuel système. Le manuel système possède plusieurs sections qui apparaissent entre parenthèses à côté du nom d’une commande, alors si vous voyez ceci:

tmux(1) – vous savez que davantage d’information peut être récupérée du système en écrivant:


$ man 1 tmux

Par exemple, pour en apprendre davantage à propos des manuels du système, vous pouvez taper:


$ man man

Cette dernière commande chargera la page de manuel pour la commande man(1). La section réfère en général aux commandes elles-mêmes, mais cela varie de système en système. La page man(1) du manuel clarifiera les sections de votre système en particulier. Le manuel système sur la plupart des systèmes *nix est plutôt exhaustif et inclus même des sections sur la programmation du système. Pour bouger à l’intérieure d’une page man(1), vous pouvez soit utiliser les touches directionnelles (les flèches) ou la lettre j (vers le bas) ou k(vers le haut), q pour quitter et la barre d’espacement pour sauter à la prochaine page. Petit fait historique, les manuels systèmes étaient dits manuels « en ligne » car ils étaient disponibles directement sur les systèmes auxquels on était connecté. C’était avant qu’Al Gore invente l’Internet, alors « en ligne » avait une signification sensiblement différente. À cette époque, était considéré « en ligne » quoi que ce soit qui était disponible sur le système qui n’avait pas à être chargé de stockage hors-ligne, comme une bande magnétique.

La notation $ spécifies que nous sommes sur la ligne de commande d’un utilisateur non-administrateur (aussi dit non-root). Par exemple, lorsque vous voyez quelque chose qui ressemble à ceci:


$ man tmux
$ ls -l
$ cd ~/

Vous savez que vous devriez exécuter ces commandes en tant qu’utilisateur non privilégié.

La notation # spécifies que les commandes sont exécutées par un compte administrateur (aussi connu sous le nom de « root »):


# rmdir /tmp/data
# vi /etc/hosts
# reboot

En général, les commandes suivant le symbole # ne fonctionneront pas en tant qu’utilisateur non privilégié, alors vous devriez les lancer en tant que root, soit directement ou via un appel à sudo(8). Ces conventions tiennent dans presque toute la littérature à propos de ligne de commande *nix.

Commençons par le commencement

Donc, vous venez de booter votre beau nouveau système *nix, et vous vous êtes connecté à votre joli GUI. Ensuite? Comment on trouve l’invite de ligne de commande dont tout le monde parle? Dans la plupart des GUIs populaires, vous verrez un icône qui ressemble à un écran d’ordinateur. Une recherche Google Image pour « *nix terminal icon » vous en montrera plusieurs exemples. Trouvez cet icône dans votre GUI et cliquez dessus. Cela devrait ouvrir une instance d’un programme de terminal, et vous devriez voir apparaître avec quelque chose qui ressemble à ceci:


gguzman@myhost:~$

Et un petit curseur. Écrivez:


$ man man

Et lisez un peu ce qui vous apparaît.

– Gabriel

Comments

comments